Close

LES ARRÊTS CARDIAQUES

Plus de 50 000 personnes meurent suite à un arrêt cardiaque hors hôpital chaque année en France. En Europe, c’est plus de 400 000 personnes qui en sont victimes. Le taux de survie actuel, inférieur à 5%, est extrêmement faible et appelle à trouver une solution.

Lors d’un arrêt cardiaque, le temps est un élément crucial. On estime que chaque minute qui passe avant l’intervention des secours correspond à 10% de chances de survie perdues.

Or les secours mettent environ 10 minutes à intervenir. Il faut donc intervenir avant.

Ce phénomène concerne toute la population et pas uniquement les personnes à risque car plus de 60% des victimes n’ont pas d’antécédent cardiaque diagnostiqué lorsque survient un arrêt.

Notre but est de décupler les chances de survie des victimes d’arrêts cardiaques.