Close

Il est temps d’arrêter de compter les calories!

Selon une étude, parue dans le journal Open Heart le 8 juillet 2015, compter les calories à chaque repas ne serait pas une bonne stratégie. Il faudrait plutôt s’intéresser à la qualité nutritionnelle des aliments pour réduire rapidement le risque de maladies cardiaques et de diabète. La qualité donc plutôt que la quantité.

Améliorer la qualité nutritionnelle de son alimentation peut se faire par petits changements, simples à implémenter. En effet, les auteurs citent l’étude PREDIMED (pour PREvencion con DIeta MEDiterranea) et expliquent que le régime méditerranéen – basé sur la consommation d’aliments riches en acides gras oméga-3, d’huile d’olive et de noix – permettrait de réduire le risque cardiovasculaire.

Ce type d’alimentation, qui privilégie la consommation de fruits, légumes, d’huile d’olive, de céréales et de noix, est plébiscité dans plusieurs études pour son effet protecteur sur la santé, notamment vis à vis de la pression artérielle et du risque cardiovasculaire.

Lors de l’étude PREDIMED, conduite sur plus de 7500 patients à haut risque cardiovasculaire, les résultats ont démontré que la consommation quotidienne d’une poignée de noix (30g de noix, 15g d’amandes et 15g de noisettes) ou d’huile d’olive, permettait de réduire d’environ 30% l’apparition d’accidents cardiovasculaires (infarctus ou mort d’une cause cardiaque). Les auteurs précisent que lors de cette étude, aucune restriction en termes de calories, ni aucun programme d’activité phyisque n’a été suggéré afin d’évaluer l’impact réel de ce type d’alimentation.

Plusieurs autres études suggèrent aussi que les premiers effets positifs apparaissent très rapidement, quelques mois à peine, après l’arrêt du tabac ou l’adoption d’une alimentation plus saine. Dans le cas de l’étude PREDIMED, la réduction de 30% du risque d’accident cardiovasculaire a été observée au bout d’à peine 3 mois.

Les stratégies pour prévenir une prise de poids excessive chez les enfants et les adultes en freinant la consommation de certains aliments trop sucrés doivent aussi être encouragées. Par exemple, la consommation quotidienne d’une canette de boisson sucrée est associée à une augmentation du risque de développer un diabète de type 2.

Se concentrer uniquement sur la perte de poids serait donc une erreur selon les chercheurs. Les régimes à la mode qui ont pour objectif une perte de poids rapide ont rarement des effets positifs sur le long terme. Au contraire, les cycles courts de pertes et prises de poids, contribuent à l’hypertension, aux dyslipidémies et à la résistance à l’insuline, augmentant ainsi le risque cardiovasculaire.

Conclusion, une alimentation saine serait la meilleure des médecines pour protéger son cœur et celui de ses proches.

* Source: Article du Journal Open Heart. Plus d’information ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *